Communiqué sur la défense des hôpitaux haut-alpins

Publié le par Fédération PS-05

Remettre l’hôpital public au cœur de notre système de santé




L’hôpital public traverse une crise financière sans précédent et ses personnels souffrent de conditions de travail déplorables.

Le Parti socialiste des Hautes-Alpes dénonce les plans de redressement et les restrictions budgétaires imposés par l’agence Régionale de l’Hospitalisation (ARH) aux centres hospitaliers haut-alpins.
A travers ces plans, il ne peut être question de laisser l’hôpital gangréné par une logique productiviste. S’il doit être plus  efficace, il ne peut fonctionner comme une entreprise, guidée par une course aux actes rentables. Il s’agit d’un service public, qui, pour allier l’excellence, la proximité et la dimension sociale, exige des moyens pérennes.

En détériorant la qualité des soins, les services offerts aux patients, la proximité et l’accès rapide aux soins, ces mesures aggravent durement l’avenir dans notre département d’une santé de proximité, garante du droit de tous à la santé et d’un aménagement équilibré du territoire.

Enfin, nous dénonçons les importantes suppressions d’emploi depuis 2003, opérées dans les établissements hospitaliers haut-alpins (Briançon, CHICAS de Gap-Sisteron, Embrun et Laragne), qui concernent près de 178 professionnels.

Pour le Parti socialiste, la modernisation du service public de santé ne doit pas passer pas par son démantèlement. Aussi, les socialistes haut-alpins témoignent leur solidarité aux personnels de Santé et participent à la manifestation organisée aujourd’hui par l’intersyndicale des hôpitaux des Hautes-Alpes.

Face à ces dégradations, les socialistes réaffirment leur engagement de  remettre l’hôpital public au cœur du système, pour restaurer le droit de tous à la santé, en supprimant les « franchises médicales », en garantissant une présence de médecins dans chaque région.

Au lieu d’un plan de régression des services publics, il faut que le gouvernement et le Président de la République s’engagent dans des réformes visant à la fois à mieux satisfaire les besoins de tous les Français sur l'ensemble du territoire français, à mieux répondre aux aspirations des agents et à assurer le financement durable en engageant des économies réelles et équitables. Les services publics sont le patrimoine commun de ceux qui n'en ont pas.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enfin 21/12/2008 11:59

Enfin le PS haut-alpin retrouve une voix dans le paysage départemental...