Communiqué - Le Conseil général tente la relance

Publié le par Fédération PS-05


La relance manquée des Hautes-Alpes


La fédération des Hautes-Alpes du Parti Socialiste déplore l’entêtement de la majorité du Conseil Général de donner la mauvaise réponse à la crise économique dans les Hautes-Alpes.

Après avoir décidé de pressurer de 14 M€ (30% d’impôts supplémentaires) les revenus des haut-alpins, après avoir renoncé à obtenir un projet d’investissement national structurant pour les Hautes-Alpes (2,5 M€ d’investissement national au maximum), la majorité UMP du Conseil Général a de nouveau pris la mauvaise décision économique et sociale : les fonds rendus disponibles par le remboursement anticipé du FCTVA ne vont pas non plus aider les habitants des Hautes-Alpes à passer le cap de la crise économique. Sur 6 M€, seulement 1,5 M€ se retrouveront dans le porte monnaie des hauts alpins.

Le Conseil Général redistribue du bout des doigts ce qu’il a pris à pleines mains. Alors qu’il ponctionne 107 euros par habitant avec l’augmentation de fiscalité, il ne propose de redistribuer que 11 euros par habitants. Il continue donc à aggraver le problème du pouvoir d’achat dans les Hautes-Alpes.

Le PS propose toujours de baisser d’un point la TVA et d’augmenter le SMIC et de revaloriser les minima sociaux. Ce plan de relance alternatif signifierait 110 euros par habitant supplémentaire injectés directement et immédiatement dans l’économie haut alpine.

Puisque la droite commence à entendre les appels du PS de relancer la consommation en priorité et en urgence, nous lui demandons d’aller au bout de cette logique d’efficacité et d’attribuer l’ensemble du FCRVA à la relance du pouvoir d’achat dans le département, non seulement pour la classe moyenne mais aussi pour tous ceux, retraités et titulaires de minima sociaux, qui n’ont pas droit à la prime pour l’emploi.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article