Augmentation des impôts et gestion départementale

Publié le par Fédération PS-05

Impôts : la Majorité départementale n’assume pas


Dans son lot de difficultés, il n’a échappé à aucun haut-alpin que la rentrée nous réservait à tous la mauvaise surprise de l’augmentation d’un tiers des impôts du département. MM. Dusserre et Arnaud ont du mal à assumer la décision qu’ils ont prise de matraquer le contribuable départemental. Avec un grand courage politique ils veulent en rejeter la responsabilité sur leurs prédécesseurs. Selon eux, sans cette augmentation, le département aurait été « mis sous tutelle » de l’Etat.

On croit rêver, quand on lit les conclusions de l’audit qu’ils avaient eux-mêmes commanditée au début de leur mandat au cabinet KLOPFER. Rappelons que ces spécialistes des finances publiques considéraient que la situation du département était parfaitement saine à la fin du mandat d’Auguste Truphème en 2008. Le rapport préconisait une hausse des impôts de l’ordre de 8% pour faire face aux effets de la crise qui s’annonçait.

Face à ces échéances, la majorité actuelle a au contraire effectué une fuite en avant dans les dépenses. Alors qu’il aurait fallu réduire la voilure en attendant des jours meilleurs, notre département détient cette année le triste record de France de l’augmentation des dépenses de fonctionnement ! Et ce n’est pas 8% mais 32% d’augmentation des impôts que nous avons désormais à supporter pour payer les erreurs de gestion de MM. Dusserre et Arnaud. Cela fait longtemps que de pareils gestionnaires auraient été débarqués dans une entreprise privée. Les Hautes-Alpes ont malheureusement encore 18 mois à patienter.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article