Communiqué suite à la tribune de Mme Martinez sur la sécurité

Publié le par Fédération PS-05


Communiqué de presse de la fédération socialiste des Hautes-Alpes
Tribune de Mme Henriette Martinez dans le journal le Figaro du vendredi 3 septembre

 

 

Gap, le 4 septembre 2010



La tribune cosignée par Mme Henriette Martinez, députée de la première circonscription, fait honte aux Hautes-Alpes. L'amalgame inacceptable entre immigration et insécurité prouve que la députée prétend, au nom des hauts-alpins, s'aligner sur les dérapages de MM Sarkozy et Hortefeux de cet été.

Protection de l'enfance


Dans cette tribune, les signataires ignorent le principe même de la justice et des lois républicaines en demandant des mesures non pas en fonction de ce que des citoyens français font (respect ou non de la loi) mais en fonction de ce qu'il sont. La déchéance de nationalité pour des Français "d'origine étrangère" n'a non seulement aucun sens au regard du droit mais est intolérable au regard des principes de la République : tous les Français sont égaux devant la loi comme le rappelle l'article 1 de la Constitution française que la députée semble ignorer. Pire, Mme Martinez qui se veut championne de la protection de l'enfance demande dans cette tribune que des mineurs devant acquérir automatiquement la nationalité française à 18 ans car nés sur le territoire français - qui sont donc Français de droit - mais qui commettraient des actes de délinquances se voient privés de la nationalité. Nous rappelons à notre députée que mineur est synonyme d'enfant, et qu'ainsi c'est toute le principe des droits des enfants qu'elle écrase dans cette demande. La député montre ainsi qu'elle distingue entre les "bons" et les "méchants" enfants et qu'elle va jusqu'à opérer cette distinction jusque entre des enfants français.

Sécurité


Concernant les mesures nouvelles demandées par Mme Martinez en matière pénale, nous voulons rafraîchir la mémoire de notre députée qui l'a de toute évidence perdue : en siégeant plus de dix années à l'Assemblée nationale, elle a elle-même voté plus de 30 lois de renforcement des sanctions pénales sans aucun résultat probant. Nous voulons lui rappeler l'échec des moulinets sécuritaires de Nicolas Sarkozy face aux vrais problèmes des Français dont fait partie l'insécurité de tous les jours. Nous voulons lui rappeler sa responsabilité dans la perte d'autorité des forces de sécurité nationale qui ont été privée de moyens par le gouvernement et sa RGPP. Nous voulons lui rappeler sa pleine et entière responsabilité dans l'incapacité de stopper la montée de la violence en multipliant des lois toujours plus répressives et jamais préventives.

Respect de la République et de ses valeurs


La première condition pour assurer la liberté et la sécurité c'est la connaissance et le respect de la Constitution et des valeurs de la République. Nous voulons porter la parole de la majorité des Hauts-alpins qui ont à coeur les valeurs de la République et tout simplement la tradition d'hospitalité qui fait le génie de la France depuis des siècles. Nous appelons tous les Républicains de ce département au-delà de leurs choix politiques à s'élever contre l'avilissement que la France est en train de subir du fait de quelques membres de son gouvernement et de quelques membres de ses Assemblées parlementaires.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article