Communiqué Briançon - Désenclavement du Pays Briançonnais

Publié le par Fédération PS-05

Briançon en 3D ferroviaires…

 

La pertinence et l'actualité d'une conférence intitulée "Où en est le transport ferroviaire dans les Alpes ?" initiée par L'U.T.L. de Briançon le 7 janvier dernier, ont drainé beaucoup de monde dont des militants du Parti Socialiste briançonnais.

A propos de ce serpent de mer qui resurgit régulièrement, le conférencier, Jacques Demoulin (ancien responsable de Réseau Ferré de France) a présenté plusieurs propositions de solutions aux difficultés de transports locaux, fondant ses réflexions sur des statistiques, graphiques et autres cartes de la région. Il a rempli sa mission : susciter la curiosité des participants et rouvrir le débat.

Les militants socialistes, au regard des propos tenus et des questions soulevées, ont noté 3 principales problématiques indissociables : Desserte, Désengorgement et Désenclavement du Grand Pays Briançonnais, volets essentiels du dossier ferroviaire global à traiter.

S'agissant de la DESSERTE du Briançonnais : le Parti Socialiste, défenseur obstiné du transport ferroviaire, notamment du train de nuit Paris/Briançon et sa pérennisation, ne négligera aucune piste pour défendre l'ensemble des lignes qui desservent le département et tout particulièrement le Briançonnais. La presse s'étant largement fait l'écho des engagements de Guillaume PEPY, Président de la S.N.C.F., il nous faudra être encore plus vigilant sur leur respect.

S'agissant du DESENGORGEMENT routier : une bonne partie de la vallée de la Durance souffre de nombreuses nuisances liées au transport routier en constante progression (pour éviter le péage au tunnel du Fréjus par exemple). Là également, il faudra apporter des réponses règlementaires, notamment au non respect par les transporteurs des interdictions de passage par le col du Montgenèvre. Les socialistes s'inquiètent d'ailleurs du recul patent du ferroutage en France (-26,5%) alors qu'il progresse partout en Europe (Allemagne + 52%, Grande Bretagne + 25%, + 22% en Suisse et en Italie).

S'agissant du DESENCLAVEMENT du Grand Pays Briançonnais : diverses hypothèses d'accès ferroviaires vers l'Italie (Oulx ou Bardonnèche) ont été exposées ; elles ont généré un regain d'intérêt parmi l'auditoire. De nouvelles études ayant été récemment budgétées par la Région, la Section socialiste du Briançonnais demandera des précisions sur le contenu de l'étude, le calendrier envisagé tant sur sa réalisation que sur la publication des résultats.

Trop longtemps enclavée, notre région a accumulé un retard préjudiciable à son développement économique et touristique. Aujourd'hui, les techniques et les technologies sont de nature à le combler si on s'en donne les moyens. Par ailleurs, la prise en compte des contraintes environnementales impose la préservation de notre écosystème et de notre environnement, notamment par la promotion du développement durable.

Désenclaver les Hautes-Alpes est un défi que tous ensemble nous devons relever ; la politique des transports ferroviaires est une des clés de l'avenir du Grand Pays Briançonnais. Au-delà des seuls aspects financiers, le devenir du Nord des Hautes-Alpes et le développement de Briançon et des vallées environnantes en particulier, dépendra pour une large part des options politiques qui seront retenues et de notre volonté à peser sur ces choix.

Dès lors, si le passé répond de l'avenir, l'avenir dépend surtout de notre capacité à l'appréhender et à le maîtriser.

La Section du P.S. briançonnais n'éludera aucun débat sur le sujet, bien au contraire, il s'en nourrira et s'engagera, le moment venu, dans la démarche du large débat public à venir dans les prochains mois autour de cette étude et des prochaines échéances électorales.

Section du Parti Socialiste du Briançonnais

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gilbert SOULET 05/02/2014 16:55

Bonjour,
je souhaiterais que Didier STEINVILLE contacte Gilbert SOULET de Pertuis; Cadre Honoraire SNCF de l'association NOSTER PACA.
Mes encouragements à l'assaut d'Embrun.
Très cordialement,
Gilbert